Le choix qu’avait fait Samuel Aragaw de ne pas disputer le 10 000m s’est avéré payant, puisqu’il ramène à Tahiti sa 1ère médaille d’or sur le 5000m de ces jeux où il a pris sa revanche des Océania sur les Papous et Fidjiens qui eux payent peut être l’accumulation des courses entre 10000m et 3000 steeple. Il aura fallu à Samuel puiser au plus profond de lui pour améliorer sont temps de Towsnville de 45s et s’imposer devant le fidjien Lal 15’49 et le Papou Gundu 15’56.
il a réalisé la course parfaite aujourd’hui sur le 5000m au Jeux du pacifique à Samoa. Les 2 fidjiens challengers avaient mis en place une tactique audacieuse pour contrer l’hégémonie Papoue. Ils ont creusé l’écart dès le début pour bouleverser le schéma classique de course au train des Papous, l’un des 2 se sacrifiant pour son leader.  Les Papous lancent la chasse. Samuel est rapidement le seul à suivre le rythme imposé. À trois tours de l’arrivée, il place une accélération pour essayer de combler les 10s de retard sur l’homme de tête. Les Papous émoussés ne parviennent pas à suivre. Il opère la jonction à 300m de l’arrivée et reste au chaud dans la ligne droite opposée face au vent avant de démarrer brutalement laissant son adversaire sur place. Il s’en va quérir la médaille d’or au terme d’une course au millimètre, améliorant au passage largement son record sur la distance et la 8ème performance Tahitienne tous temps.
Le rendez-vous est donc pris pour une explication des chefs lors du Semi-marathon vendredi matin vers 7h