31eme Marathon des sables: 5 tahitiens dans le désert Saharien

C’est en 2015, que ces amis se sont décidés à relever le défi du célèbre Marathon des sables dans le désert Sud Marocain . Franck Mevel, Dominique Bezeaud, Pierre-St Blancat, Christian Andres et Pierre Fleuré. Adeptes des courses longues ils ont déja à leur actifs de nombreuses courses sur le territoire, mais c’est l’aventure et les défis hors normes qui les poussent aujourdhui chaque jour à s’entrainer pour dépasser leurs limites physiques et mentales.

A 55 ans, explique l’un d’entre eux, « c’est le moment de connaître l’aventure sur des courses encore plus longues où l’endurance prévaut et où le résultat ne compte plus autant , c’est plutôt finir le mieux possible et découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux espaces, une autre ambiance et rencontrer d’autres personnes dans le même état d’esprit.
J’en avais eu un avant goût avec les foulées de la soie en Chine en 2005 et où j’avais fait également un semi marathon dans le désert de Gobie…j’avais adoré »
Et voilà une fois l’inscription faite ils partent grâce à internet sur les traces de ces participants qui racontent leur préparation leur course leur souffrance et localement les amis qui l’ont fait chacun avec une belle réussite : Patrick Candé  Philippe Mainal, Hugues Fadie, Ercolie Catherine Labadens pour ne citer que ceux là.

« Depuis juillet date où je me suis inscrit j’ai commencé à courir avec de temps en temps un sac à dos pour ….sentir la différence …pas déçu : je confirme c’est bien différent !!!! Je commande mon sac à dos avec l’organisation du marathon des sables. Voilà une « belle histoire  » qui va commencer entre ce sac et moi . Car hormis l’entraînement physique, tout tourne autour de son remplissage pour en optimiser le poids entre les vêtements, le sac de couchage et la nourriture à prendre. Là c’est du tout nouveau pour moi et cela va devenir au fil des jours un drôle de challenge…… »

Il seront donc dans le désert du Marathon des Sables du 8 au 18 avril, livrés à eux même pour 6 étapes longues, au total 257km chronométrées en auto suffisance alimentaire. La plus grosse difficulté de l’épreuve, puisqu’il faut gérer seul ses provisions en nourriture et surtout en eau, avec obligation de transporter le tout soi même avec le matériel obligatoire.
Une belle aventure en perspective que l’on essaiera de vous faire partager pendant la course.
Le Fenua vivra donc à l’heure du désert grâce à nos hommes des sables au mois d’avril. Bonne chance.

Pour suivre la course cliquez ICI.
La course en LIVE ICI.

numéro de Dossard 315 : ANDRES Christian
numéro de Dossard 317 :BEZEAUD Dominique
numéro de Dossard 318 : SAINT BLANCAT Pierre
numéro de Dossard 320 : MEVEL Franck
numéro de dossard 319 : FLEURE Pierre