Résultats Jeux du Pacifique day 7: Un dernier jour en apothéose 3 médailles d’or et une d’argent

Cette dernière matinée s’annonçait primordiale pour la délégation Polynésienne qui pointait à 5 médailles d’or et qui comptait sur ses marathoniens expérimentés et sur sa leader Terani Faremiro pour venir remplir un objectif de 8 médailles d’or.
Les supporters étaient debout aux aurores afin de suivre le marathon et les coureurs au plus prés, sur le parcours ainsi qu’en voiture. Les coureurs et coureurs d’ailleurs tiennent à remercier particulièrement tous les présents pour leur inconditionnel soutient et s’engage a offrir miel et pastilles à ceux qui n’ont pas encore retrouvé la voix.

Lors du départ à 7h, le temps était idéal, beau et sans vent et le tracés du parcours bord de mer magnifique. Tout était réuni pour une course exceptionnelle.

 

     

Dés les premiers mètres, Thomas Pronod le calédonien n’était pas dans le rythme, il payait ses efforts du 10000m,  il abandonnera à mis course. Francky Maraetaata de son coté jetera l’éponge au 15ème km.
Trés vite le trio composé de Georges Richmond , Frédéric Burquier et Patrick Vernay la star du triathlon Calédonien prenait la large, le rythme était presque infernal (base 2h25) et Patrick Vernay était obligé de laissé partir les deux Tahitiens. A ce moment là, il ne pensait pas encore qu’il ne les reverrai que sur le podium. Le passage au semi se faisait en 1h13 pour Georges, suivi de Frédéric à quelques mètres, à ce moment Vernay était encore dans la course, pourtant, les deux hommes avaient fait le plus dur, restait maintenant à résister au retour annoncé par tous de Vernay.
Il n’en fut rien, Georges dans une forme éblouissante énorme tout au long de la course, n’a cessé de relancer et d’attaquer, il n’a jamais faibli et terminait dans un magnifique 2h31’09" qui constitue sa 2ème performance personnelle.
Frédéric Burquier malgré, des douleurs musculaires successives à son 10000m et un visage marqué inquiétant s’accrochait et au mental terminait en 2h33’37" pour établir un nouveau record personnel et entrer à la 3ème place des performances Polynésienne tous temps.
Vernay pourtant entouré et accompagné d’une 20aine de cyclistes tout au long du marathon perdait encore du terrain à chaque Kilomètres de la 2ème partie de course et terminait en 2h40’30".

     

Chez les femmes, on assistait également à une trés belle course et un duel Tahiti Nouvelle-Calédonie. La calédonienne Erika Ellis chez elle se devait de prendre les choses en main et d’attaquer une Sophie Gardon qui avait prouvé les jours précédents, qu’elle était à son meilleur niveau. Elle prenait la tête de la course et Sophie cette fois-ci,  se callait au seul bip de sa montre. Elle suivait presque à la seconde le plan chronométrique mis en place par Thierry son mari et entraîneur qui au fil des kilomètres affichait une confiance accrue. Au 15ème kilomètre Sophie, Erika affichait une 15aine de seconde d’avance, mais aprés le passage au semi, Sophie pointait en tête, toujours sur les bases de 3h prévues par Thierry. Sur la deuxième partie de course son avance augmentait à chaque pointage et Sophie avalait les kilomètres comme un métronome pour terminer avec 3h01"11 avec 12 minutes d’avance sur Erika Ellis en 3h13’32" et Huon en 3h29’50".

Longueur Femmes:

Alors que les marathoniens arpantaient le littoral de Nouméa depuis 2 heures, c’est à 9h que Terani Faremiro se présentait en favorite au saut en longueru depuis ses 5m69 réalisés pendant l’hepthatlon. C’était un jour spécial pour elle, car une nouvelle médaille d’or serait l’occasion de rejoindre le trio des athlètes féminines Tahitiennes qui ont marquées l’histoire de notre sport : Danny Guyonnet, Albertine An et Véronique Boyer. Mais Philemon la fidjienne, et Turpin la calédonienne 2ème de l’hepthatlon, pensaient bien faire chuter Terani. Cependant, il n’aura fallu que 3 essais à la Tahitienne pour prendre la tête du concours avec un saut à 5m66 à la fidjienne qui fut menaçante jusqu’au dernier essai 5m46, alors que Turpin prenait la 3ème place avec 5m42.
Terani encore à son meilleure niveau termine ses jeux en beauté avec 3 médailles d’or en hauteur, hepthatlon et longueur.
Timeri Lamorelle réalise un beau concours régulier et prend la 5ème place avec 4m89.

  
 
TAHITI termine donc en trombe cette semaine d’athlétisme avec 3 médailles d’or et une d’argent pour le 7ème jour.

portant le total à 20 médailles
8 médailles d’or
6  médailles d’argent
7  médailles de bronze

Laisser un commentaire