Résultats SPG day 5: 2 or , 3 argent

Hauteur hommes : Raihau Maiau 1m85 rate son concours et termine 4ème, le minime hilaire Robin 6ème avec également 1m85 il égale son record personnel. Matahi Faatau, victime d’un incident lors d’un saut n’a pu franchir par la suite la première barre. Il se rattrapera au concours de triple saut vendredi. C’est le favori calédonien Robert Ogun qui remporte le concours avec 2m06.

 
 Le lancer du poids hommes était une des épreuves les plus attendues. Elle devait établir la suprématie des hommes forts et particulièrement la suprématie entre les deux favoris, le Samoan Emanuele Fuamatu et Tumatai Dauphin. L’échauffement fut assez spectaculaire et on assistait déjà au combat, chacun voulant prendre l’ascendant psychologique sur son adversaire. A ce jeu Tumatai marquait des points en plaçant un jet à plus de 19m et mettait le pression sur son adversaire. Des le premier jet à 18m40 on sentait que le Tahitien avait pris le concours par le bon bout, alors que Fuamatu avec 17m70 et 18m au 1er et 2ème essai n’arrivait pas à hausser son niveau. Avec 18m83 au 3ème essai et un dernier jet à 18m93, nouveau record des jeux et nouveau record de Polynésie. Le Tahitien pliait le concours alors que le Samoan, ne pouvait faire mieux que 18m11. Shaka Zola l’autre Samoan toujours placé sur les podium depuis de nombreuses années complétait le trio gagnant. A noter l’émouvant l’hommage rendu par Tumatai au lanceur Walisien Rocky Vaitanaki décédé récemment à 35ans.

  Le 1500m femmes voyait de retour sur la piste nos deux médaillées du 3000m steeple, Heiata Brinkfield et Astrid Montuclard (le genou toujours endolori par sa chute.). Le Rythme est imposée par Salome Dell, mais nos deux Tahitiennes s’accrochaient à la grand foulée de la papou accompagnées de Atkinson de guam et de Naidau la fidjienne. Dans le sprint final Heiata Brinkfield placée en deuxième position à l’entrée de la ligne droite résistait au retour de Naidau et prenait la médaille d’argent pour 2 centièmes de seconde en 4’54"05. Astrid Montuclard terminait à une belle 5ème place en 4’57"16.


 
 Le 400m haies hommes devait être de haut niveau , malgré un vent génant tous les participants, la course a tenu ses promesses, malheureusement Simon Thieury n’a pu tenir tête au favori Mowen Boine que jusqu’aux 300m. Dans la dernière ligne droite le papou trouvait l’énergie pour battre son record personnel 50"96 et remporter l’or, tandis que Simon glanait l’argent promis en 51"87 devant le Fidjien Ravana Roy 52"95.

La course du 400m haies femmes
a été le théatre d’un bug de l’organisation et des officiels, puisque ces dames ont couru avec seulement neuf haies, puisque la 2ème haies manquait dans tous les couloirs. Une abhération incompréhensible, qui n’a pas empéché les papous de faire le triplé. La jeune Taiana Mothe prenant la neuvième place. La course est validé comme telle, dans la mesure où pour diverses raisons, elle ne peut être recourue.

L’épreuve de javelot handisport a vu la réalisation d’un nouveau record de France du Calédonien Falelavaki avec 55m46. Dans ce contexte trés relevé, Ted Peni de Tahiti prend la 7ème place et bat son record personnel avec 29m22.

  Le 5000m hommes s’annonçait comme la revanche du 10000m avec encore un match entre 3 tahitiens et 3 calédoniens. Trés vite 4 hommes se retrouvaient en tête aprés avoir fait exploser le peleton. Burquier et Richmond avec Benfodda et Lucini. Frédéric Burquier imprimait un train soutenu, et Georges Richmond lachait prise, pour se préserver pour le marathon de samedi. Le junior calédonien Lucini était laché à son tour, et Benfodda attaquait Burquier comme sur le 10000m et s’imposait en 15"22"45 et un record personel. Frédéric Burquier 2ème en 15’36"73 effaçait sa déception du 10000m, Lucini 3ème en 15’48"58. Francky Maraetaata prenait lui la 5ème place en 16’08"79.

  La deuxième journée de l’hepthatlon, voyait se confirmer la domination de Terani Faremiro qui prenait le départ de la dernière épreuves le 800m avec 278 pts d’avance sur la calédonienne Lucie Turpin.
Terani remporte sa deuxième médaille d’or, et s’impose avec un nouveau record personnel sur le saut en longueur 5m69 et au total 4 667pts devant Turpin 4 437 pts et Salaniqiqi (fidji) 4 162 pts.
Timeri Lamorelle 6ème au terme d’un sprint d’entologie au 800m avec 3517 pts et Toimata Mooria 8ème avec 3122pts, elle n’a pu terminer le 800m victime d’une chute. Elle sera néanmoins présente sur le relai 4×400 de vendredi.

Laisser un commentaire