Foulées du Front de Mer le 1er octobre

Le commandement de la Gendarmerie pour la Polynésie Française organise la 19ème édition des « FOULEES DU FRONT DE MER ». Les fonds recueillis lors de cette course seront reversés au centre de l’accueil de l’enfance « TE MARU PERERAU » à PAPEETE quartier de la mission.

Veuillez trouver ici le règlement.

Course des 5km.

Course des 15km.

Prélicenciés 2004-2005.    Petits poussins 2002-2003.     Poussins 2000-2001.   Benjamins 1998-1999

Minimes 19696-1997.      Handisport.

Calendrier de formations dispensées par l’OAA

Following the RDC Meetings which were held in Daegu at the time of the World Championships, I am forwarding to you the list of courses that the IAAF Member Services Department has tentatively confirmed for 2012/2013 subject to IAAF funding and a final meeting with OAA in October 2011.  Please note that we are still to make a choice between the Strength and Conditioning Seminar and the Chief Youth Academy Coach

Any comments regarding the list of courses would be appreciated along with additional suggestions for 2014 before the courses are forwarded to Member Federations.

2012

1.    CECS II – Lecturers Course

April 2012 – Auckland, New Zealand

Course Funded by Athletics New Zealand and New Zealand Olympic Committee

2.    Educational Camp, Junior Athletes attending World Junior Championships –Barcelona – lecturers  to be confirmed

June-July 2012- Cairns, Australia

This camp will precede the World Junior Championships and will be for athletes and coaches from Oceania Island Federations who have been selected to compete at these championships. The athletes will live, train and compete under the guidance of a management team appointed by the Oceania Athletics Association but will continue to represent their own Federations in the competition.

3.    CECS III – Jumps – lecturer to be confirmed

September 2012 – Gold Coast, Australia

4.    High Level Seminar for Coaches

Strength and Conditioning – lecturer to be confirmed

October 2012

This course is designed to assist National Coaches in specific Strength and Conditioning Methods.

OR

Chief Youth Academy Coach

5.    Women’s Activity – lecturers to be confirmed

27-28 June 2012 – Cairns, Australia

6.    Development Strategy Seminar – Team Management

26   June 2012 – Cairns, Australia

7.    CECSII Refresher Course

8.    TOECS Level 1 Lecturers Course

Course can only be conducted if there is funding available from NOC’s and Member Federations as this is not an IAAF funded course.

2013

1.    Development Strategy Seminar  –lecturer/s to be confirmed

February 2013 – Nadi, Fiji Islands

2.    RWJECS Level II Course – lecturer to be confirmed

March 2013 – Gold Coast, Australia

3.    CECS IV – Sprints / Hurdles – lecturers to be confirmed

May 2013 – Gold Coast, Australia

Previous CECSIII Sprints/Hurdles course held in August 2008.

4.    Schools/Youth Project – lecturer/s to be confirmed

July, 2013 – Gold Coast, Australia

5.    Competition Organisation Seminar – lecturer to be confirmed

September 2013 – Gold Coast, Australia

Previous Competition Organisation Seminar held in November 2008

2014

1.    CECS IV – Middle/Long Distance – lecturers to be confirmed

May 2014  – Gold Coast, Australia

Previous CECSIII Sprints/Hurdles course held in September 2008

Bilans Jeux du Pacifique Nouméa 2011

Statistiques jeux et mini jeux du Pacifique Sud

après Nouméa 2011.

 

 

Avec 20 médailles obtenues dont 8 en or, notre délégation présente un bilan plus que satisfaisant ; meilleur que celui de Fidji 2003 (17 médailles, dont 7 or, 5 argent, 5 bronze,) et un peu en deçà de celui d’Apia 2007 (23 médailles, dont 9 or, 7 argent, 7 bronze.)

 

8 Or :

Terani Faremiro : hepthathlon, hauteur, longueur

Sophie Gardon : Marathon

Heiata Brinkfield : 3000m steeple

Dolores Dogba : perche

Tumatai Dauphin : lancer du poids

Georges Richmond : marathon

 

7 Argent :

Heiata Brinkfield : 1500m

Astrid Montuclard : 3000m steeple

Simon Thieury : 400m haies

Frédéric Burquier : marathon, 5000m

Raihau Maiau : longueur

Georges Richmond : 10000m

 

5 Bronze

Sophie Gardon : 5000m, 10000m

Véronique Boyer : Triple saut, Hauteur

Lucie Tepea : perche

 

2 records des Jeux du Pacifique et

3 records de Polynésie ont été battus par 3 de nos athlètes lors de ces jeux :

            Au lancer du poids, honneur à Tumatai Dauphin, qui bat, avec une très grosse performance, son  record sénior avec un jet à 18m93 (record des jeux.)

            Au 3000m steeple, Heiata Brinkfield, bat également son record en 11’07’’95 (record des jeux.)

            Aux 3000m steeple Astrid Montuclard (cadette 1) bat le record junior de Heiata Brinkfield en 11’ 37’’39.

 

 

Les 5 meilleures performances à la table internationale ont été réalisées par :

            1.Tumatai Dauphin.  18m 93 au poids                      soit   1057 points.

            2 .Simon Thieury.      51’’87 au 400m haies             soit   1037 points.

            3 .Raihau Maiau  .      7m54 en longueur                   soit   1029 points.

            4 .Simon Thieury       48’’56 au 400m                       soit     956 points.

            5 .Heiata Brinkfield   11’07’’95 au 3000m steeple    soit     938 points.

 

 

Certains athlètes en battant leurs records personnels  entrent ou améliorent leur classement dans les 10 meilleures performances tous temps :

            1ier     au poids pour Tumatai Dauphin avec 18m93.

1      au 3000m steeple pour Heiata Brinkfield  avec 11’07’’55.

2      au 3000m steeple pour Astrid Montuclard avec 11’37’’39.

3      au400m haies pour Simon Thieury avec 51’’87.

3    au  marathon pour Fréderic  Burquier avec 2h33’37’’.

3    au 10000m pour Fréderic  Burquier   avec 32’43’’40.

4    au            5000m pour Fréderic Burquier avec 15’36’’73.

3    en longueur pour Terani Faremiro avec 5m66.

4    en hauteur pour Terani Faremiro avec 1m69.

5    au 10000m pour Sophie Bouchonnet avec 41’34’’00.

8    au 5000m pour Sophie Bouchonnet avec 20’’05’20.

9    au 400m pour Takina Bernardino avec 1’00’’60.

 

 

Sur un seul Jeu du Pacifique, Albertine An reste l’athlète la plus médaillée avec 7 médailles obtenues à Nouméa 87.

 

 

Véronique Boyer est la seule athlète à avoir réalisé un quadruplé en or en épreuves individuelles à Norfolk 2001.

 

Georges Richmond est le seul athlète à avoir réalisé 3 triplés en or aux jeux ou mini jeux :

Tahiti 95, Guam 99, Norfolk 2001. Georges vient d’obtenir à Nouméa sa 8ème médaille d’or consécutive aux marathon ou semi marathon des jeux !(95,97,99,2001,2003,2007,2009,2011.)

 

 

Terani Faremiro entre définitivement dans la cour des « Grandes » avec son nouveau triplé en or seulement réalisé chez les filles à une ou plusieures reprises par Danny Guyonnet, Albertine An et Véronique Boyer.

 

 

La médaille d’or obtenue en hauteur par Terani Faremiro est, dans cette discipline, la 12ème pour notre athlétisme féminin après les victoires de : Danny Guyonnet ( 75,79.) Albertine An ( 83, 85, 87,91.), Véronique Boyer ( 93, 2001, 2003,2007.), Johanna Sui (2009)

 

 

Georges Richmond a obtenu à Nouméa ses 24 et 25ème médailles aux jeux .Ce total le situe en 3ème position juste derrière Albertine An seconde avec 27 médailles.

 

 

Véronique Boyer en obtenant ses 32ème puis 33ème médailles confirme son statut de sportive du fenua la plus médaillée aux Jeux. Véronique est désormais, en athlétisme, toutes nations confondues, l’athlète la plus médaillé de l’histoire des jeux.

 

 

Bernard Boyer

Le responsable des classements et statistiques de la FAPF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats Jeux du Pacifique day 7: Un dernier jour en apothéose 3 médailles d’or et une d’argent

Cette dernière matinée s’annonçait primordiale pour la délégation Polynésienne qui pointait à 5 médailles d’or et qui comptait sur ses marathoniens expérimentés et sur sa leader Terani Faremiro pour venir remplir un objectif de 8 médailles d’or.
Les supporters étaient debout aux aurores afin de suivre le marathon et les coureurs au plus prés, sur le parcours ainsi qu’en voiture. Les coureurs et coureurs d’ailleurs tiennent à remercier particulièrement tous les présents pour leur inconditionnel soutient et s’engage a offrir miel et pastilles à ceux qui n’ont pas encore retrouvé la voix.

Lors du départ à 7h, le temps était idéal, beau et sans vent et le tracés du parcours bord de mer magnifique. Tout était réuni pour une course exceptionnelle.

 

     

Dés les premiers mètres, Thomas Pronod le calédonien n’était pas dans le rythme, il payait ses efforts du 10000m,  il abandonnera à mis course. Francky Maraetaata de son coté jetera l’éponge au 15ème km.
Trés vite le trio composé de Georges Richmond , Frédéric Burquier et Patrick Vernay la star du triathlon Calédonien prenait la large, le rythme était presque infernal (base 2h25) et Patrick Vernay était obligé de laissé partir les deux Tahitiens. A ce moment là, il ne pensait pas encore qu’il ne les reverrai que sur le podium. Le passage au semi se faisait en 1h13 pour Georges, suivi de Frédéric à quelques mètres, à ce moment Vernay était encore dans la course, pourtant, les deux hommes avaient fait le plus dur, restait maintenant à résister au retour annoncé par tous de Vernay.
Il n’en fut rien, Georges dans une forme éblouissante énorme tout au long de la course, n’a cessé de relancer et d’attaquer, il n’a jamais faibli et terminait dans un magnifique 2h31’09" qui constitue sa 2ème performance personnelle.
Frédéric Burquier malgré, des douleurs musculaires successives à son 10000m et un visage marqué inquiétant s’accrochait et au mental terminait en 2h33’37" pour établir un nouveau record personnel et entrer à la 3ème place des performances Polynésienne tous temps.
Vernay pourtant entouré et accompagné d’une 20aine de cyclistes tout au long du marathon perdait encore du terrain à chaque Kilomètres de la 2ème partie de course et terminait en 2h40’30".

     

Chez les femmes, on assistait également à une trés belle course et un duel Tahiti Nouvelle-Calédonie. La calédonienne Erika Ellis chez elle se devait de prendre les choses en main et d’attaquer une Sophie Gardon qui avait prouvé les jours précédents, qu’elle était à son meilleur niveau. Elle prenait la tête de la course et Sophie cette fois-ci,  se callait au seul bip de sa montre. Elle suivait presque à la seconde le plan chronométrique mis en place par Thierry son mari et entraîneur qui au fil des kilomètres affichait une confiance accrue. Au 15ème kilomètre Sophie, Erika affichait une 15aine de seconde d’avance, mais aprés le passage au semi, Sophie pointait en tête, toujours sur les bases de 3h prévues par Thierry. Sur la deuxième partie de course son avance augmentait à chaque pointage et Sophie avalait les kilomètres comme un métronome pour terminer avec 3h01"11 avec 12 minutes d’avance sur Erika Ellis en 3h13’32" et Huon en 3h29’50".

Longueur Femmes:

Alors que les marathoniens arpantaient le littoral de Nouméa depuis 2 heures, c’est à 9h que Terani Faremiro se présentait en favorite au saut en longueru depuis ses 5m69 réalisés pendant l’hepthatlon. C’était un jour spécial pour elle, car une nouvelle médaille d’or serait l’occasion de rejoindre le trio des athlètes féminines Tahitiennes qui ont marquées l’histoire de notre sport : Danny Guyonnet, Albertine An et Véronique Boyer. Mais Philemon la fidjienne, et Turpin la calédonienne 2ème de l’hepthatlon, pensaient bien faire chuter Terani. Cependant, il n’aura fallu que 3 essais à la Tahitienne pour prendre la tête du concours avec un saut à 5m66 à la fidjienne qui fut menaçante jusqu’au dernier essai 5m46, alors que Turpin prenait la 3ème place avec 5m42.
Terani encore à son meilleure niveau termine ses jeux en beauté avec 3 médailles d’or en hauteur, hepthatlon et longueur.
Timeri Lamorelle réalise un beau concours régulier et prend la 5ème place avec 4m89.

  
 
TAHITI termine donc en trombe cette semaine d’athlétisme avec 3 médailles d’or et une d’argent pour le 7ème jour.

portant le total à 20 médailles
8 médailles d’or
6  médailles d’argent
7  médailles de bronze

Le plaisir avant tout

Le sourire de Timeri et de Terani aprés l’hepthatlon,  en dit long sur l’état d’esprit qui règne au sein de la sélection. Les jeunes athlètes découvrent les Jeux du Pacifique, battent leur records personnels s’épanouissent et partagent ce plaisir ensemble. Le plaisir et la joie de vivre avant tout.