Loic Tuaira

Né le: 21 mars 1990 à Papeete, à quinze ans LoicTUAIRAadéjà un physique intéressant, il culmine à 1m84 et pèse 115kg.Cejeune homme toujours souriant et joueur vient de réaliserlameilleureperformance française au poids avec un jet à 17m46. Debonneaugurepour marcher sur les traces laissées par Jean-Claude Duhaze,oucellesplus récentes de son compagnon d’entraînement Tumatai Dauphin.

A.O : Loic quand as tu commencé l’athlétisme. ?
Loic : En 2002.

A.O : Qu’est ce qui t’a poussé à venir au stade ?
Loic:J’étaisen troisième au collège Pomare, lorsque Dany Vicente m’arepéréet m’ademandé de venir faire un essai au stade. J’ai bien aiméet j’aiconstatéque je lançais plus loin que les autres sans technique, nientraînementet ça c’est assez valorisant. Du coup j’ai pris unelicenceau club deAorai et depuis je m’entraîne avec Gordon (GordonBarff)

A.O :  Quelle est la fréquence de tes entraînements ?
Loic : Cela varie entre 2 et 3 séances par semaine.

A.O : Quest ce que tu fais pendant tes séances ?

Loic : Surtout de la technique, des séances de PPG et puis on rame aussi pour travailler le renforcement.

A.O : Quelles sont les séances que tu affectionnes le plus ?
Loic : Ce que j’aime c’est lancer.

A.O :Qu’est ce que tu redoutes le plus comme séances ?

Loic : Rien, ce qui m’énerve c’est lorsque je lance mal.

A.O : Quels sont les sports que tu pratiques en dehors de l’athlé ?
Loic : Pas mal de Handball, pirogue et Volley

A.O :  As tu déjà fait des déplacements à l’étranger pour faire des compétitions ?
Loic:Oui,j’aiété en Nouvelle-Calédonie pour les championnats scolairesen2003,j’étaisencore benjamin et j’avais gagné dans cettecatégorie,mais je mesuisrendu compte du niveau impressionnant desminimescalédonienssurtout aumarteau et au disque. Et puis cette annéej’aiparticipé auxPacificSchool Games, j’y ai terminé 5eme au poidscadet5kg avec 15m44,10eme aumarteau et 13eme au disque. C’étaitvraimentgénial de pouvoirrencontrerdes cadets du monde entier Chine,Afriquedu sud, Australieetc.. etsurtout avec un niveau très relevé ,ledisque se gagne à 56m etlesathlètes avaient vraiment desgabaritsimpressionnants .

A.O : Qu’est ce que cela t’a apporté ?
Loic:Beaucoupd’expérience,car on se retrouve tout petit dans un grandstadeavec dessupersinstallations et toute l’organisation desgrandsévènements..Cam’apportebeaucoup et m’apprend à gérer lacompétitiondifféremment qu’austadePater à Tahiti où on lance entrenous. Et puisc’était aussil’occasion deretrouver les calédoniens,c’est sympa.C’était appréciabled’être bienencadré (nrdl ; BarffGordon, VéroniqueBoyer, Dany Vicente,CattiauThibaut). Cela m’a donnéencore plus enviede lancer et me motivebeaucouppour la suite. Laprochaine fois jeviendrai pour gagner.

A.O : On connaît ta nature plustôt cool, tu es toujours souriant, joueur, comment es tu une fois dans le plateau?

Loic:j’essaied’êtreetde rester concentré sur mon concours, j’ai toujoursenvie debienfaire,mais c’est toujours tentant de regarder un peu lesautres etde selaisserdistraire.

A.O : En quelle classe es tu cette année et qu’envisages tu pour la suite ?
Loic : Je suis en1ere S et j’aimerais bien suivre une filière dans le sport.

A.O : Comment gères tu le lycée et le sport ?

Loic : C’est toujours la priorité à l’école, pour l’instant ça va , mais ça devient plus difficile  chaque année.

A.O : Parlons un peu de Gordon ton entraîneur, comment ça se passe avec lui ?

Loic : Il m’apporte beaucoup, c’est le coach, mais aussi le grand frère, il est très important pour moi.

A.O:Tuviensde battre ton recordminime de Polynésie de lancerdupoidstrèsnettement, comment analyses tucette performance à cemomentde lasaison?
Loic : C’était unecompétition tranquille,j’avaisfaitlejavelot avant et j’étais vraimentdécontracté etc’étaitvraimentpour sefaire plaisir, ce qui explique peutêtre lerésultat.
Je pense qu’il y avait aussi le travail fait pour les Pacific School Games qui a payé.

A.O : Tu passes de 16m61 à 17m46, ça fait beaucoup non ?

Loic : Tant mieux, mais hélas c’est pas toujours comme ça, et maintenant je suis cadet. J’espére faire au moins aussi bien.

A.O : Tu sais que c’est la meilleure perf minime française 2005, qu’est ce que ça te fait t’atteindre ce niveau ?

Loic:Gordonmel’adit,je suis très content et ça me motive pour la suiteetpourlancerplusloin. Mais maintenant j suis cadet un et je vaislanceravecun poidspluslourd a moi de faire mes preuves.

A.O : Des quatre engins de lancer, au quel va ta préférence ?

Loic : C’est vraiment au poids que je prends le plus de plaisir.

A.O : Quels sont tes objectifs pour 2006 ?
Loic : j’espére pouvoir participer aux championnats de Nouvelle-Zélande, et ensuite aller aux Championnats de France cet été.

A.O : Et au niveau des Performances ?
Loic : le plus loin possible bien sur.

A.O :  En dehors de l’athlé quels sont tes hobbies

Loic : la mer, le hand-ball, les amis.

A.O : Quel est le dernier film que tu as été voir au cinéma ?

Loic : Harry Potter 4

                                      Pourterminer,laséquencej’aime/j’aime pas

j’aime : la musique locale (Tahitienne), le sashimi, les films d’actions, faire du vélo avec les potes

j’aime pas : trop courir.

Propos recueillis par Olivier Agussan pour www.fapf.pf

 

Laisser un commentaire